Ville de Margny-Lès-Compiègne - Une ville qui bouge !

Ville de Margny-Lès-Compiègne - Une ville qui bouge !

Navigation principale

Infos...

Carte interactive

Carte interactive

Les associations

Consulter l'annuaire des associations de la ville de Margny-les-Compiègne.

Entrez

Comment venir

Hôtel-de-Ville :
117 avenue Octave Butin
BP 90109
60281 Margny-Lès-Compiègne Cedex
Tél. : +33 (0) 3 44 90 73 00
Fax : +33 (0) 3 44 83 23 95

E-administration

En ligne: paiement restauration scolaire, multi-accueil et démarches administratives.

Entrez

à ne pas manquer...

Liens utiles

Vous êtes dans : Accueil > Agenda > 02-2016 > Exposition : Jean-Charles TOULLEC

Exposition : Jean-Charles TOULLEC
Du 2 février 2016 au 27 février 2016

Médiathèque Jean Moulin

_____________________________________________________________________

JEAN-CHARLES TOULLEC                           

Technique mixte

Du 02 au 27 février 2016 - Médiathèque Jean Moulin

Vernissage le jeudi 04 février à 18h30

Rencontres avec le public :
En plus du vernissage, le jeudi 04 février à 18h30, le public pourra rencontrer Jean-Charles Toullec, les mercredi 10 février et samedi 27 février de 15 à 17h à la médiathèque Jean-Moulin.

Dans une multitude d’images qui composent des œuvres très colorées et riches, il faut sans nul doute prendre le temps d’une patiente contemplation. Nos regards contemporains sont habitués à l’urgence, l’évidence, la rapidité ; l’exposition de Jean-Charles Toullec se parcourt en scrutant le détail.

Au départ, il y a un élément figuratif auquel s’adjoignent maints et maints éléments plus abstraits. L’œil curieux trouvera ici un mot, là un visage, ailleurs du papier journal. L’œil attentif découvrira bien sûr la juxtaposition et complémentarité des différentes techniques employées, entre acrylique, collage, pochoir, bombe aérosol, des techniques qui se mêlent dans une approche intuitive, résolument moderne.

La modernité de Baudelaire était la discontinuité, le choc, la communion d’éléments hétéroclites qui se heurtent, se confondent, se bousculent. Nous y sommes.

Les toiles de Jean-Charles Toullec ont plusieurs vies, comme lui.

Des vies, des strates qui s’enchevêtrent, se font front. Des mots qui peuplent les œuvres et nous interrogent. Des stries et coulures qui les marquent et les bousculent. Des collages qui les enrichissent et nous questionnent. Des pochoirs déclinés en plusieurs séries qui nous happent par ce jeu des répétitions.

L’artiste nous livre sa liberté  et ses tourments dans un patchwork infini où chaque morceau de puzzle compose des ensembles résolument contemporains.

  • Haut de page