Ville de Margny-Lès-Compiègne - Une ville qui bouge !

Ville de Margny-Lès-Compiègne - Une ville qui bouge !

Navigation principale

Infos...

La Région Hauts de France, en partenariat avec l'Agglomération de la Région de Compiègne et les entreprises du Compiégnois, lance un site internet pour consulter les offres d'emploi à proximité.
Contact : 0344854468 ou severine.pillon@prochemploi.fr

En savoir plus...

Carte interactive

Carte interactive

Les associations

Consulter l'annuaire des associations de la ville de Margny-les-Compiègne.

Entrez

Comment venir

Hôtel-de-Ville :
117 avenue Octave Butin
BP 90109
60281 Margny-Lès-Compiègne Cedex
Tél. : +33 (0) 3 44 90 73 00
Fax : +33 (0) 3 44 83 23 95

E-administration

En ligne: paiement restauration scolaire, multi-accueil et démarches administratives.

Entrez

à ne pas manquer...

Liens utiles

Vous êtes dans : Accueil > Agenda > 12-2017 > Exposition : Jean-Michel Allavoine

Exposition : Jean-Michel Allavoine
Du 5 décembre 2017 au 6 janvier 2018

médiathèque Jean Moulin

_____________________________________________________________________

JEAN-MICHEL ALLAVOINE                         

Photographie : Quand l’invisible donne à voir

Du 05 décembre au 06 janvier 2018
Médiathèque Jean Moulin
Vernissage le vendredi 08 décembre à 18h30
Avec écritures et lectures poétiques d’après les œuvres
Entrée libre

« Quand l’invisible donne à voir »… ce titre nous invite à un alléchant programme.

Entre Baie de Somme, Irlande, Cévennes ou encore région de Compiègne, Jean-Michel Allavoine nous fait voyager dans ses terres de l’illusion visuelle.

Poésie et mystère émanent de ses œuvres. En un mot, c’est un magicien. On ne peut pas parler de photos abstraites car c’est la magie du photographe qui nous montre ce que nous ne voyons pas et nous l’offre en partage.

Sa palette, c’est le monde, la nature, l’eau tout particulièrement, matière mouvante, transparente, réceptacle de couleurs, reflets et formes.

Ses pinceaux, ce sont la lumière et le zoom. L’artiste scrute le détail, le sublime, le renverse et devient faiseur d’histoires.

Il nous raconte les plus poétiques quand le sable laisse se dessiner de longilignes danseuses, les plus mystérieuses quand des nuées de fil blanc surgissent et éclatent au-dessus des eaux, les plus touchantes quand l’écaille d’un miroir usé laisse apparaître ses blessures de rouille.

Avec patience et sensibilité, Jean-Michel Allavoine joue des flous, des retournements et détournements pour nous offrir des images surprenantes, énigmatiques, picturales. Alors, il nous faut au-delà de nous demander « qu’est-ce-que c’est ? », répondre à cette question « qu’est-ce que j’y vois, moi ?! »

Quand l’invisible donne à voir, imaginaire et rêverie exultent.

  • Haut de page