Ville de Margny-Lès-Compiègne - Une ville qui bouge !

Ville de Margny-Lès-Compiègne - Une ville qui bouge !

Navigation principale

Infos...

Carte interactive

Carte interactive

Les associations

Consulter l'annuaire des associations de la ville de Margny-les-Compiègne.

Entrez

Comment venir

Hôtel-de-Ville :
117 avenue Octave Butin
BP 90109
60281 Margny-Lès-Compiègne Cedex
Tél. : +33 (0) 3 44 90 73 00
Fax : +33 (0) 3 44 83 23 95

E-administration

En ligne: paiement restauration scolaire, multi-accueil et démarches administratives.

Entrez

à ne pas manquer...

 

Liens utiles

Vous êtes dans : Accueil > Agenda > 04.2021 > Théâtre : Le dernier cèdre du Liban

Théâtre : Le dernier cèdre du Liban
Le 22 avril 2021

salle municipale

_____________________________________________________________________

Théâtre : Le dernier cèdre du Liban

jeudi 22 avril 2021, 20h00, salle municipale - A partir de 11 ans - Durée : 1h25

Compagnie L’Envers des Rêves
Texte de Aïda Asgharzadeh
Mise en scène Nikola Carton
Avec Magali Genoud, Azeddine Benamara
Scénographie et lumières Vincent Lefevre
Création sonore Chadi Chouman
Costumes Clémentine Savarit

Éva a dix-huit ans. Abandonnée à la naissance, parce que non désirée, par une mère qui ne vit que pour son métier, elle est placée dans un institut spécialisé pour jeunes délinquants. Entre colères, violence forcenée, mécontentements et joutes verbales, elle se débat pour être et devenir. Un notaire vient un jour lui annoncer la mort de sa mère et lui remet, pour simple héritage, un dictaphone et quelques dizaines de cassettes.

Sa mère était photographe de guerre, courait les conflits, aimantée par les feux, les larmes, les horreurs et les drames.

Sa preuve d’amour en legs sera la narration de son parcours sur chaque terrain de combats. Au fil des mots, au son d’une voix, Éva découvrira la vie de sa « génitrice ». Colères et haines laisseront place, timidement, à compréhension et pardon.

Avec une mise en scène vive, moderne, remarquable, ce spectacle est une poignante et captivante réflexion sur la filiation et la parentalité. Les comédiens sont exceptionnels et bouleversants, nous entraînant avec mæstria dans ce jeu de pistes où les histoires se superposent avec rythme et intelligence. Aïda Asgharzadeh nous offre un texte ciselé et profond, d’une grande finesse et d’autant d’humanité. Le tout compose ce bijou fabuleux.

Un moment de théâtre rare, intense et fascinant qui nous happe en de belles envolées.

Que dit la Presse
« C’est une histoire de passions passionnante, écrite par des doigts de fée, transcendée par une mise en scène et une musique qui se disent Je t’aime dans la plus parfaite harmonie.» Piano Panier
« Un énorme coup de cœur. » Vaucluse Matin
« On est séduit par les comédiens et ému. » La Provence

_____________________________________________________________________

  • Haut de page