Ville de Margny-Lès-Compiègne - Une ville qui bouge !

Navigation principale

Infos...

Carte interactive

Carte interactive

Les associations

Consulter l'annuaire des associations de la ville de Margny-les-Compiègne.

Entrez

Comment venir

Hôtel-de-Ville :
117 avenue Octave Butin
BP 90109
60281 Margny-Lès-Compiègne Cedex
Tél. : +33 (0) 3 44 90 73 00
Fax : +33 (0) 3 44 83 23 95

E-administration

En ligne: paiement restauration scolaire, multi-accueil et démarches administratives.

Entrez

à ne pas manquer...

Liens utiles

Vous êtes dans : Accueil > Culture > Retour en images > Les concerts : une programmation éclectique

Les concerts : une programmation éclectique

Écoutez, vibrez, partagez...
La Musique c'est surtout l'art de conjuguer les sons et les silences. Elle est à la fois création, représentation et mode de communication. Elle allie une forme d'expression personnelle au rassemblement collectif autour du partage des sens.

_____________________________________________________________________

CARNET DE NOTES

Jeudi 25 avril 2019 - salle municipale - 20h00

COMPAGNIE DU SANS SOUCI

Ils sont sept, quatre filles, trois garçons qui nous content leurs histoires d’école, l’histoire de l’école.

Jouant tour à tour les rôles d’enseignants, de parents ou d’élèves, tantôt espiègles, tantôt studieux, cancres ou rêveurs, graves ou légers,

ils nous déclinent, avec un humour délicat, un spectacle d’une très grande simplicité généreuse. Avec plus de vingt chansons, de Brel à Souchon en passant par Fugain ou Renaud, cette table des matières est belle, riche et polychrome ; elle est comme un collage malicieux et intelligent de paroles du répertoire plus ou moins connues, d’airs souvent entêtants.

Les polyphonies sont parfaites, les mimiques et jeux irrésistibles, le tout est a cappella ou rythmé par des instruments galvanisants, guitares, violoncelle ou mélodica.

Il se joue mille péripéties et facéties dans cette école d’hier et d’aujourd’hui, des premières classes jusqu’au lycée.

Des souvenirs chargés d’émotions titillent immanquablement la mémoire de chacun et l’on ressort nourris, heureux et plein d’allant de ce spectacle tendre et lucide, populaire et touchant.

Un spectacle drôle, poétique et truculent, pour petits et grands.

QUE DIT LA PRESSE

« Copie parfaite. Un tour de chant virevoltant. » LE PARISIEN

« Un spectacle délicieux et pétillant. Mention très bien. » COUP DE THÉÂTRE

« Irrésistiblement drôle. » TÉLÉRAMA

« Entre petits chagrins et grands bonheurs, un spectacle choral plein de vie et d’entrain. Vraiment charmant. » LA PROVENCE

« Drôle et léger, avec un soupçon de goût suranné et un vent de fraîcheur mêlés. » LE JDD

_____________________________________________________________________

LILI CROS ET THIERRY CHAZELLE

Jeudi 23 novembre 2017 - salle municipale - 20h00

Il est des artistes qui attirent d’emblée la sympathie, dégageant fraîcheur, douceur et bienveillance, des artistes que l’on a envie de rejoindre sitôt le spectacle terminé pour les remercier, leur serrer la main, voire leur faire un câlin !...

Ici, ils sont deux, comme une double évidence, un double cadeau. Un duo de chanteurs enchanteurs qui nous offrent un moment simple sans esbroufe ni artifice, concocté avec amour, générosité et talent.

Elle, coquette délicieusement espiègle, au sourire charmeur, tantôt mutine, tantôt grave, joue de sa voix claire, cristalline, ample et délicate.

Lui, dégingandé, galurin sur le chef, tribun romantique à la voix rocailleuse est un guitariste virtuose, doué d’une énergie débordante.   

Ces deux artistes uniques, musiciens éclectiques, qui se complètent et se subliment, enchaînent une vingtaine de chansons comme autant d’histoires que l’on conte avec gourmandise à des copains, des histoires aux textes fins et intelligents, ciselés comme des diamants, des histoires où l’humour cède parfois un peu de place à la gravité mais toujours avec douceur.

Avec une mise en scène épurée et soignée, on passe d’un morceau qui évoque la musique bretonne à des morceaux plus rock, de la musique du monde à des percus corporelles…

« Les artistes ne donnent pas pour recevoir, ils donnent parce qu’ils ont déjà reçu. » La maxime du couple colle parfaitement à ce duo rare, poétique et précieux, émouvant et revigorant.

Un spectacle à la joie authentique et communicative dont il ne faut pas se priver.

QUE DIT LA PRESSE :

 « Pépite musicale. » Le Monde

« Burlesque et poétique. Un duo qui fait mouche. »  La Vie

« Un joli spectacle qui sonne vrai. » Le Parisien

« C’est frais, pimpant, drôle et émouvant. On en ressort le sourire aux lèvres. » Télérama

_____________________________________________________________________

HISTOIRES ET SONS DE CLOCHES

Jeudi 19 octobre 2017 - salle municipale - 20h00

Un banc, un transistor, un arbre à cloches… Deux individus nous font face, assis sur une place de village. L’un est conteur, l’autre musicien ; tous deux vont nous raconter des histoires de gens qui rient, de gens qui pleurent.

Ils ont laissé traîner leurs oreilles de-ci de-là, ont posé leurs regards là où ça fait du bien… mais pas que… et nous l’offrent en partage.

Le conteur Olivier Cariat nourrit ses histoires du quotidien, de l’humain, de l’humanité. Il célèbre la ruralité, la moque, ou l’aime, ou les deux.

C’est sans doute parce qu’il aime l’Homme qu’il maintient allumé le feu des histoires qui font vivre, rêver et traversent les nuits.

C’est sans doute parce qu’il appréhende très bien le monde qu’il pose sur ce dernier un regard bienveillant et de complicité ironique. Complicité : maître mot de ce qu’il échange avec Antoine Laloux, « conteur musical ».

Flûtiste et joueur de clarinette basse, il traduit les mots en sons, les fait voyager, les fait danser, tout en pudeur et sobriété.

Le duo nous conte la vie, une quête avec ses émerveillements, ses égarements, ses offrandes, et répond à cette question toute simple : « Où trouver les héros de nos histoires aujourd’hui ? ». A deux pas de nous.

Alliant paroles contées, témoignages issus de collectages et extraits de micro-trottoir, cette promenade enchantée, menée par la faconde d’Olivier Cariat, touche par sa simplicité, son humanité et sa générosité.

Un spectacle captivant, plein d’humour et de tendresse.

_____________________________________________________________________

Spectacle musical

Jeudi 13 octobre 2016 - salle municipale - 20h00

Compagnie Coup de Poker

Mise en scène : Guillaume Barbot
Texte : Guillaume Barbot et Zoon Besse

Avec : Guillaume Barbot, Zoon Besse, Pierre-Marie Braye-Weppe

Création musicale : Pierre-Marie Braye-Weppe

Création lumières : Denis Koransky

Coproduction : Les Studios de Virecourt

Inconditionnel de Trenet ou pas, incollable ou total ignorant, chacun se réjouira de ce spectacle original, résolument moderne et d’une noirceur chaleureuse. Par contre, pas de méprise ! Ne vous attendez pas à voir un hommage, encore moins un tour de chant. Venez à la rencontre de trois artistes complices et attachants qui vont nous conter l’histoire vraie d’un punk, Zoon, qui à 20 ans est passé sans transition du rock aux oiseaux de Trenet. « C’est quoi cette histoire de débit de l’eau ? C’est quoi cette conversion bouddhique ? Un punk devenu papillon… Elle est où l’arnaque ! ».

Des chansons plus ou moins connues se succèdent, entrecoupées de documents d’époque, d’anecdotes, émouvantes mais non moins pudiques. Dans un décor soigné et des lumières intimistes, nous allons flâner dans un jardin extraordinaire, à mi-chemin entre des airs sonorisés, rythmés et d’autres plus acoustiques teintés de tendresse et sincérité. Et nous aurons un doux plaisir à nous perdre au détour de sentiers emplis d’humour et de joie de vivre.

Guillaume, narrateur, musicien, est un charmeur complice qui signe une mise en scène éclatante et sans fioriture. Zoon, rebelle au cœur tendre, dompte de sa belle voix grave les lignes mélodiques, les syncopes harmoniques, tout en sublimant les textes. Pierre-Marie, au violon et guitare, excelle, envoûte, est exceptionnel. Une vidéo de Cabu clôturera cette belle balade. Cabu qui nous rappelle combien le magnifique mélodiste, le poète instinctif et sa soif de liberté, ont inspiré ses contemporains.

Tout public
Durée : 1h10

Un spectacle résolument pour les oreilles… mais aussi les cœurs.

QUE DIT LA PRESSE :

Un dépoussiérage qui ose et décoiffe à souhait. Une mise en scène et une liberté réjouissantes.  Télérama

Ça swingue, ça rock, ça blues, ça balance… Rarement on a ouï avec une telle vigueur la force des textes du poète. La Croix

_____________________________________________________________________

Concert

Jeudi 12 mai 2016 - salle municipale - 20h30

Avec : Antoine Barrau alias Igit (chant, guitare, lap steel),
Paul Amboise (batterie, percussions),
Hugo Zanghi (contrebasse, chœurs),
Kenzo Zurzolo (claviers)
Production : Bleu Citron

L’homme au chapeau, à la voix rauque et puissante, vous l’avez peut être découvert, un samedi soir, au télé-crochet de TF1.  Nous l’avions, pour notre part, croisé un peu avant, et son groove et sa voix si singulière nous avaient interpellés.

Depuis, Igit et ses acolytes ont arpenté des centaines de lieux pour partager, avec un public de plus en plus large, des univers multiples et foisonnants. Leur premier EP trempait dans le blues, composé de chansons rythmées plutôt jazzy, en anglais. Le second se balade dans un univers plus pop, de chansons françaises enrichies de sonorités acoustiques mais aussi parfois plus électroniques, des riffs entêtants et planants qui accompagnent un spleen magistral.

Derrière Les voiles , titre de ce« mini album », se cache un peu d’impudeur, pourtant livrée, un bel ouvrage à la fois sombre et emballant où il est question d’amour, de liberté, de voyages qui surgissent telles des consolations, allumant les soleils intérieurs d’un chanteur de plus en plus partageur. Des mélodies à fleur de peau prennent joliment le vent. Le groupe en concert, riche de tout cela, lance des ponts entre plusieurs univers et différentes sphères.

Tout public
Durée : 1h30

Un beau voyage à travers des mots empreints de liberté et d’ivresses sonores, blues ou pop.

QUE DIT LA PRESSE :

Chapeau Igit et bon vent  ! Le Parisien

Un artiste prometteur fondamentalement libre. Baz’Art

Des textes très touchants. Le groupe a rapidement réuni un large public.  Les Inrocks

Une voix entre Tom Waits et Arthur H, un vrai talent d’écriture, une interprétation intense et bluffante. Chanson française

_____________________________________________________________________

Spectacle musical

Jeudi 15 octobre 2015 - salle municipale - 20h00

Mise en scène : Renaud Maurin
Avec : Laurent Conoir et Mehdi Bourayou
Son : Fabien Aumeunier
Création lumières : Stéphane Baquet
Bande-son : Maxime Richelme
Coproduction: Boni and Prod et Happy Prod

Le spectacle commence comme un concert. Un premier titre donne le « la » avec la voix impressionnante et puissante de Laurent Conoir. Puis, surviennent des scènes plus légères, cocasses, qui nous font vite comprendre que nous voilà embarqués dans un véritable show décalé, mais non moins délectable, alliant musique, théâtre et vidéo.

Les deux artistes nous proposent alors une « Rando Nougaro », randonnée poétique et humoristique pour petits et grands, demandant quelques compétences techniques basiques au rang desquelles une descente en rappel de l’arbre généalogique du grand Claude, lampe frontale et baudriers harnachés… Mais rassurez-vous : au cours de cette balade, pas d’éboulis, une ascension joyeuse et tonique, une avalanche de notes et de bonne humeur. 1h20 au sommet, dans l’univers de passion, d’humour et d’amour de Nougaro, 1h20 de fantaisie, d’invention, de déraison, de magie.

Nous rions énormément et sommes émus infiniment. Il n’y a pas d’emphase béate mais respect et audace dans ce show détonant, empli de nuances. L’œuvre du colosse toulousain est sublimée, titillée, exaltée par deux artistes exceptionnels.

Un spectacle réjouissant, revigorant, touchant… bref, indispensable.

Tout public
Durée : 1h20

QUE DIT LA PRESSE :

Formidable . Le Figaro

Cela revigore . Pariscope

Un enchantement . La Nouvelle République

Un vrai régal. Voix et interprétations superbes.  La Provence

_____________________________________________________________________

Spectacle musical

Jeudi 19 février 2015 - 20h00 - Salle municipale

Compagnie L’Hyperbole à Trois Poils
Mise en scène et scénographie : Nicolas Ducron
Avec : Nicolas Ducron, Noémie Lamour, Frédéric Radix
Masques et costumes : Martha Roméro
Création lumières : François Vallée
Création son : Laurent Doizelet
Spectacle en décentralisation Comédie de Picardie,
scène conventionnée pour le développement de la création théâtrale en région
Production Comédie de Béthune, Centre Dramatique National

A partir de 12 ans - Durée : 1h15

Pourquoi l’amitié serait de ces thèmes mineurs, supplantés par ceux de la haine ou de l’amour alors qu’il est porteur d’autant de sentiments : la confiance, le don de soi, la générosité …

Aristote disait en substance que l’homme, sans ami, ne pouvait ni vivre ni accéder au bonheur, Francis Bacon que l’amitié double les joies et réduit de moitié les peines.

L’amitié est un thème qui mérite donc, fort légitimement, d’être traité avec justesse et sincérité, sur lequel se questionner.

Comment faire perdurer une amitié au fil des ans ? Faut-il croire tous ces postulats dont l’un des plus tenaces : homme et femme ne peuvent être amis ? Comment se révèlent être nos relations avec ces nouveaux amis de réseaux sociaux ? Ce sont à toutes ces questions, parmi d’autres,  que Nicolas Ducron et ses deux partenaires ont souhaité tenter de répondre dans un spectacle revigorant.

Ils nous content une histoire « banale » de trois compagnons qui forment un groupe, à l’arrache, à la lueur de leur adolescence, dans une kermesse locale. Ils vont se trouver, s’aimer, se désaimer, s’éloigner, se retrouver, devenir adultes pour ne plus se séparer et finir par vieillir ensemble.

Friends est un spectacle tout aussi populaire qu’exigeant et intelligent, où se croisent Nietzsche, Brel, les Beatles, Céline Dion et Ben E. King. Mêlant textes et chants, il forme un ensemble harmonieux empli de gaieté, de bonheur et de bonne humeur.

À la fois drôle, très drôle, et triste, un spectacle criant de vérité dont on ressort aimant. 

QUE DIT LA PRESSE :

Il se dégage de ce spectacle une sorte d’énergie vitale… Quand l’époque est un peu morose, ça fait du bien . La Revue du Spectacle

Nicolas Ducron conçoit des spectacles roboratifs, divertissants et émouvants, d’une fluidité accomplie et d’une belle cohérence. Froggy Delight

_____________________________________________________________________

Spectacle musical

Jeudi 16 octobre 2014 - 20h00 - Salle municipale

Entre 2 Caisses chante Allain Leprest
Mise en scène : Juliette
Décor et costumes : Roger Bonet
Création lumières : Romain Ratsimba
Avec :
Dominique Bouchery
(chant, clarinettes, accordéon chromatique),
Bruno Martins
(chant, contrebasse),
Jean-Michel Mouron
(chant, guitare),
Gilles Raymond
(chant, guitare, accordéon diatonique, dulcimer à marteaux, cajon)
Coproduction : Théâtre d’Ivry – Antoine Vitez, Train théâtre de Portes-lès-Valence et l’Arc-en-ciel de Liévin

A partir de 8 ans - Durée : 1h00

Allain Leprest, et ses deux « L »,  était pour Nougaro « l’un des plus foudroyants auteurs de la chanson française », héritier légitime de Ferrat, Ferré ou autre Brel.

Adulé par ses pairs, il fut pourtant boudé par les médias et coupé de fait d’un certain public qui connait, peu ou pas, son génie, sa poésie, la force de ses textes, incisifs et percutants.

Il fallut attendre sa disparition en 2011, et les nombreux hommages suivants, pour que lui soit enfin donnée la place qu’il méritait.

Les « chantistes » d’Entre 2 Caisses avaient croisé à plusieurs reprises la route d’Allain Leprest et ont souhaité honorer leur ami et partenaire artistique à travers une sélection particulière de ses chansons, celles accessibles au plus grand nombre, aux moins de 12 ans, sans carré blanc.

Dans une mise en scène de la célèbre chanteuse Juliette, avec justesse, sobriété, force et intelligence, ils nous guident au milieu des allées d’un musée poétique de simples gens. On y croise des « gosses » qui se plaisent de certaines inconvenances, des âmes naïves qui posent leur regard sur un monde qu’elles jugent incompréhensible, des adultes amers et impitoyables qui dissèquent la société et ses travers, des poètes libertaires qui puisent dans l’absurde un salut apaisant. On en ressort requinqué et enrichi,  nos moues transformées en sourire, nos peaux mortes gommées par un gant de crin fort efficace.

Un spectacle fin, mordant et émouvant à porter à toutes les oreilles bienveillantes.

QUE DIT LA PRESSE :

On aime beaucoup ce spectacle hommage particulièrement concocté pour titiller le sens de l’humour des petits et grands . Télérama

Un spectacle narratif sous forme d’une farce utopique. Savoureux . La Terrasse

Un spectacle tendre et espiègle qui célèbre les vers d’un poète dont le génie et l’amour des petites gens continuent d’illuminer nos rêves . L’Humanité

_____________________________________________________________________

Le Road Movie Cabaret

Spectacle musical

Jeudi 27 mars 2013 - salle municipale - 20h00

COMPAGNIE LA MARGUERITE & LES PRO’JACTEURS
Mise en scène : Romuald Borys
Avec : Sébastien Carle, Michaël Cavalier, Pierre Chadelle, Richard Galbé-Delord, Cédric Moulié, Nathalie Riera,

Six compagnons d’exil, dans un joyeux bazar d’instruments et de bagages, cheminent vers une quête du Bonheur. Manteaux défraîchis et espoir en bandoulière, ils taillent la route à la recherche d’un meilleur, ailleurs… refusant le « chacun pour soi » et souhaitant, juste, être heureux, ensemble.

Une quête humaniste, une aventure humaine, doucement poétique et joyeusement désordonnée. Une ambiance mi-manouche, mi-western, à deux pas aussi parfois de l’univers d’Emir Kusturica. Un hymne à la vie, une parenthèse enchantée dans notre quotidien parfois morne. Il y a dans ce cabaret tant de sincérité et de simplicité qu’il est difficile de ne pas être touché à l’endroit même où bat notre cœur d’enfant.

Avec des textes magnifiques de Gainsbourg, Brel, Prévert… accompagnés d’arrangements musicaux juste justes, ce road movie ravira tous ceux qui croient encore en l’homme et qui seront en totale empathie avec ces utopistes troubadours.     

Drôle, touchant, tendre et talentueux. À voir en famille.

_____________________________________________________________________

Karpatt

Concert

Vendredi 18 octobre 2013 - salle municipale - 20h45

Avec : Hervé Jegousso (contrebasse, basse, chant), Gaëtan Lerat (guitare, banjo, derbouka, chant), Fred Rollat (chant, guitare)

Attention ! Tout le monde descend ! Le groupe Karpatt arrive avec son cinquième album optimiste voire euphorisant, Sur le quai . Alors qu’il sillonne les routes de France et d’ailleurs (Hongrie, Russie, Indonésie…), le trio fait une halte à Margny et nous invite à faire un petit bout de chemin, à bord d’un train de musiques métissées, entre ballade et blues rock, entre chansons françaises et rythmes ethniques.

L’ensemble est énergique et énergétique, les textes toujours mordants et poétiques, à l’humour élégant. On voyage en compagnie de personnages gourmands d’amitié, parcourant des tranches de vie jamais ordinaires, des mélancolies, des regards tendres, et parfois, on s’arrête, pour pointer du doigt petits soucis, dérapages et faux semblants.

Preuve s’il en fallait qu’on peut bouger intelligent ! 

On les dit cousins des Têtes Raides et des Ogres de Barback, ils ont partagé de nombreuses scènes avec Mano Solo à qui ils rendent un vibrant hommage dans leur chanson Palais Royal .

On reconnait quoi qu’il en soit un condensé de talent : « Karpatt inocule de l’ironie à son ire et de l’humour à ses hymnes d’amour. Un salutaire bol d’air. » 

Bonne humeur et bouffée de fantaisie. À découvrir sur scène absolument.

_____________________________________________________________________ 

HK & les Saltimbanks

CONCERT

Jeudi 7 mars 2013 - salle municipale - 20h45           

Avec : HK (chant), Jeoffrey Arnone (accordéon et claviers), Big Cat (batterie), Eric Johnson (basse), Cheb Meddhy (mandole), Manuel Paris (guitare), Saïd Toufik (jeu)

Faisons de nos vies une œuvre d’art et de notre art un acte de résistance.

En deux albums seulement et un nombre incommensurable de concerts en France et plus encore, HK, créateur bouillonnant, tour à tour chanteur, conteur, slameur et rappeur, est devenu le porteur d’une belle aventure, humaine et musicale, qui nous invite au rassemblement, aux clameurs, dans une France cosmopolite, plus ouverte, plus tolérante et plus solidaire.

HK et sa bande de « Saltimbanks », aussi talentueux que déjantés, se définissent comme « Citoyens du Monde ». Un monde qu’ils rêvent de contaminer de leurs révoltes,

espoirs et folie, car, comme disait Jacques Brel, « le monde sommeille par manque d’imprudence ».

Deux albums teintés d’une musique nomade aux influences venues d’Afrique, d’Europe, des Amériques. Des chansons à la fois entrainantes et engagées, abordant, parfois avec humour les sujets de société les plus sensibles.

Une musique faite pour chanter et danser, mais aussi pour se lever et avancer.

_____________________________________________________________________

Album de famille

SPECTACLE MUSICAL

Jeudi 29 novembre 2012 - salle municipale - 20h45

COMPAGNIE DU SANS SOUCI
 Mise en scène : Isabelle Turschwell et Lauri Lupi
 Avec : Philippe Gouin, Mariline Gourdon, Ruben, Camille Voitellier

Ils sont quatre, deux femmes, deux hommes, parents et enfants, qui nous content une histoire « banale » de famille. Ils s’aiment, se détestent, se chamaillent, se soutiennent, chagrins et bonheurs s’enchevêtrent. La vie quoi !

Une histoire composée en collier de vingt et une chansons désopilantes ou émouvantes, des perles de Dutronc, Jonasz, Brassens, Reggiani, Nougaro et Brel.

Une histoire comme un collage malicieux et intelligent de paroles du répertoire, plus ou moins connues, et de rythmes émoustillés par des guitares grisantes et des mimiques irrésistibles.

Les quatre comédiens-chanteurs nous offrent un moment pétillant et touchant. Des souvenirs chargés d’émotions ne cessent de surgir et l’on ressort le cœur en joie de ce spectacle tendre et drolatique, populaire par excellence qui                                                                            ravit toutes les générations tant il parle à chacun.

Un vrai bonheur pour les yeux et les oreilles. A voir en famille.

_____________________________________________________________________

Bill Deraime

CONCERT

Mardi 20 mars 2012 - salle municipale - 20H45

Avec : Bill Deraime (guitare, chant), Mauro Serri (guitare),
David Hadjadj (claviers), Denis Ollive (basse), Stéphane Pijeat (batterie)

Attention : Spectacle hors abonnement – Tarif unique 12€

Quarante ans à bourlinguer sur les plus grandes scènes du monde, une voix rocailleuse unique, une écriture simple et musicale, de somptueuses mélodies, Bill Deraime nous revient avec un double album « Brailleur de fond » plus que jamais détonant. Dans cet opus, composé de reprises dans des versions totalement réenregistrées, mais aussi de titres inédits, notamment gospel, l’artiste intensifie l’apport de couleurs reggae pour donner à ses morceaux un univers « roots » qu’il affectionne tant. Côté texte, Bill Deraime, toujours protestataire, continue de construire, avec entêtement, une œuvre composée de chansons engagées qui ouvrent le cœur et donnent la parole à ceux qui ne l’ont pas, des titres empreints d’humanité, reflétant ses rêves, ses luttes, ses espoirs et colères. Après dix-sept albums, il affirme que ce n’est plus lui qui chante le monde mais le monde qui chante en lui. Chanter encore et encore, en éternel perfectionniste, avec un punch vocal inépuisable, dans un quintet où humour et swing rivalisent.

Bill Deraime, « le bluesman le plus couru de France ». A ne pas manquer.

_____________________________________________________________________

Carrington Brown

SPECTACLE MUSICAL

Jeudi 24 novembre 2011 - salle municipale - 20H45

Mise en scène : Eric Bouvron
Avec : Rebecca Carrington et Colin Brown

Rebecca Carrington, magnifique violoncelliste anglaise, accompagnée de son talentueux et très « british » compagnon, Colin Brown, ancien choriste de Robbie Williams s’il vous plaît, forment un duo musical unique qui déchaîne les rires. Tous deux, à travers ce show, nous font parcourir le monde, abordant les cultures musicales de chacun, épinglant par la même quelques traits de caractère des autochtones. De Bach à Bollywood, en passant par la Marche Ecossaise et la Bossa Nova, nous assistons, là, à une fête jubilatoire et réussie. Elle, chante et joue du violoncelle à la perfection. Lui, joue l’assistant avec un flegme et un humour décapant, nous faisant également profiter de sa belle voix de basse. C’est brillant du début à la fin, porté par une mise en scène au service de l’élégance et du rire. Récompensés par de nombreux prix, en France et à l’étranger, nous leur souhaitons un « Welcome to Margny !... ».

Un duo de haute voltige, hilarant et étincelant. Pour toute la famille.

_____________________________________________________________________

Les Fouteurs de Joie

Concert - chansons festives - vendredi 8 avril 2011 - salle municipale - 20h45

Avec : Christophe Dorémus (contrebasse, guitare, scie musicale, chœur), Nicolas Ducron (accordéon, clarinette, chant), Alexandre Léauthaud (accordéon, chœur), Laurent Madiot (guitare, ukulélé, chant), Tom Poisson (guitare, banjo, chant)

Jamais sérieux, les cinq joyeux lurons, un peu polissons, donnent la joie et sèment l’émoi autour d’un répertoire mélo-comique de chansons tendres et festives. Mais attention, que l’on ne s’y trompe pas, le rire n’empêche pas la qualité. Loin des courants festivo-folkloro-guinguetteux, ces cinq fantastiques peuvent se targuer d’une belle vertu, celle de bichonner leurs textes et leurs mélodies. Les critiques n’hésiteront pas d’ailleurs à l’écoute de leur prodigieux album, Le Bal des souffleurs, à les comparer à l’illustre groupe, Les Hurlements d’Léo.

Artistes complets et talentueux, ils se retrouvent toujours avec autant de complicité et délectation, entre divers projets personnels (théâtre, écriture, composition), pour nous offrir durant 1h30 un cocktail sur-vitaminé de bonne humeur.

Les Fouteurs de Joie secouent la planète des tristes, dynamitent les âmes endormies avec leurs chansons engagées mais sans emphase, drôles mais sans ridicule, tendres mais sans mièvrerie, entraînantes et gaies.

Une prestation scénique mémorable, endiablée et pleine de surprises.

_____________________________________________________________________

Gainsbourg moi non plus…

Concert - jeudi 25 novembre 2010 - salle municipale - 20h45

GEVREY CHAMBERTIN
Avec : Zoon Besse (chant), Pierre Marie Braye Weppe (violon et guitare), Gaetan Pantanella (guitare), Dany Rizo (contrebasse)

 

« J'ai eu une crise cardiaque, ce qui prouve que j'ai du coeur » S. Gainsbourg

Entre aphorismes, chansons et comédie, le groupe Gevrey Chambertin plonge dans l'univers jazz de Gainsbourg. Avec insolence et tendresse, un chanteur-comédien et trois musiciens s'approprient les mélodies de l'homme à tête de chou, alternant ses meilleurs standards avec des chansons méconnues, notamment celles de ses débuts. Les quatre zozos s’en donnent à cœur joie : des arrangements précis et précieux, un violon flamboyant et taquin, une guitare geyser et fourbe, une contrebasse impériale et giboyeuse et un chanteur crooner et charismatique. Mais on est bien loin d’un classique spectacle de reprises. La mise en scène fait la part belle aux mots, les musiciens ponctuant le spectacle de petits intermèdes avec quelques phrases caustiques de M. Ginszburg… C’est l’esprit du poète, de l’insoumis et du provocateur qui constitue le fil rouge de ce spectacle. Gainsbourg dans toute sa jouissance des mots, dans le bonheur de la formule, dans la hargne du regard.

C’est drôle, c’est carré, c’est malin, ça bastonne, et ça braconne...

_____________________________________________________________________

Cherry Boop and the sound makers

CONCERT SOUL SKA JAZZ - vendredi 30 avril 2010 - salle municipale - 20h45

Avec : Cherry Boop (chant), Lady Night (choeur), Woody Wood boy (D.bass), Crazy Finger (guitare), Bright Soul (trombone), Low Sound (trompette), Shaky (batterie)

Soirée charme, ambiance cabaret pour ce concert aussi très rythmé. Cherry Boop and the sound makers, c’est le résultat de la rencontre entre une créature anachronique, amoureuse des temps révolus et des comédies musicales des années 50, et un ensemble de Ska français doté d’une touche soul et jazzy. Elle, d’abord danseuse, se consacre aujourd’hui pleinement au chant et à l’écriture. Eux ont baroudé déjà longuement à l’international en partageant la scène avec des têtes d’affiche tels que Paris Combo, Sergent Garcia, The Skatalites, The New-York Ska Jazz Ensemble… C’est inattendu et magnifiquement réussi. Une ambiance toute particulière qui nous emporte loin du quotidien.

Un pur moment de bonheur, festif et original.

_____________________________________________________________________

Little Blues Story

Concert Blues - jeudi 19 novembre 2009 - salle municipale - 20h45

Jérôme Piétri

Concert d’un technicien sans faille variant le jeu et les instruments. Concert plus qu’original par sa montée en puissance permanente qui prend le public et ne le lâche plus, des pleurs des dobros de Charley Patton jusqu’aux déchirements électriques de Jimmy Hendrix. Des années 30 à nos jours, du delta blues au rock n’roll en passant par le swamp ou le ragtime, Jérôme Piétri aime nous rappeler combien la « musique du diable » fut à l’origine de toutes les autres. Plus qu’un concert, c’est donc un réel voyage à travers l’Histoire du blues qu’il nous propose ici. Entre deux titres, dont de nombreux standards, ce musicien aussi conteur, passeur de mémoire, nous livre et fait ressentir les chaos et gloires de cette culture ancestrale via de nombreuses anecdotes, saillies et on-dit.

Un réel moment de partage, captivant et envoûtant. Un véritable régal.

_____________________________________________________________________

  • Haut de page