Informations Solidarité Ukraine


Compte tenu de la situation en Ukraine, le Ministère de l’Intérieur est particulièrement attentif aux conséquences et aux impacts engendrés. Plusieurs points de contacts et informations dédiés sont ouverts pour informer et répondre aux préoccupations des citoyens français ainsi qu’aux ressortissants Ukrainiens.

Les liens possibles ci-contre


À compter de ce mercredi 23 mars, les déplacés ukrainiens, les particuliers, les associations et les collectivités disposent d’un point d’entrée unique pour l’ensemble des démarches administratives relatives aux modalités d’accueil dans le département.

Situé près de l’aéroport de Beauvais (rue de l’aviation, 60000 Tillé), le centre d’accueil et d’information de l’Oise (CAI) est porté par l’association Coallia et assure les missions suivantes :

  • Information sur tous les domaines liés à l’accueil des déplacés ukrainiens : titres de séjour, accès aux droits, scolarisation, emploi, formation linguistique, aide alimentaire et orientation vers l’hébergement, en lien avec les services de l’État, les collectivités territoriales et les associations. Le CAI accueille et oriente les déplacés ukrainiens en provenance de l’aéroport de Beauvais et assure à ce titre les missions précédemment dévolues au « welcome center ».
  • Constitution des dossiers de protection temporaire et prise de rendez-vous en préfecture. Le centre d’accueil et d’information est le point d’entrée pour réaliser les démarches d’attestation provisoire de séjour, y compris celles relatives à la délivrance de l’allocation pour demandeurs d’asile.
  • Orientation vers une place d’hébergement. Le CAI dispose d’une visibilité sur l’ensemble des places disponibles dans le département et assure l’orientation des familles vers un hébergement adapté à leur situation, en lien systématique avec les partenaires associatifs chargés de l’accompagnement social des familles. il est ouvert du lundi au dimanche, de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00.


Une aide financière pour les familles accueillant des réfugiés ukrainiens

Publié le 23 novembre 2022 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Depuis le début du conflit en Ukraine le 24 février 2022, environ 100 000 Ukrainiens ont trouvé refuge en France, d’après l’Office français de l’immigration et de l’intégration (Ofii). Afin d’apporter un soutien aux familles qui hébergent de manière volontaire des réfugiés ukrainiens, la Première ministre avait annoncé début octobre l’octroi d’une aide. Un décret du 17 novembre en précise les modalités. La plateforme pour déposer une demande d’aide est ouverte depuis le 22 novembre.

Le préfet chargé de l’accueil des déplacés estime à 11 000 le nombre de personnes réfugiées accueillies aujourd’hui en France dans des hébergements citoyens spontanés.

L’accueil de réfugiés représentant un coût, cette aide financière a pour objectif d’aider les familles hôtes et d’encourager ce mouvement de solidarité.

Qui peut bénéficier de l’aide et à quelles conditions ?

L’aide s’adresse à toutes les familles qui ont hébergé un ou plusieurs réfugiés à titre gratuit, pour une durée égale ou supérieure à 90 jours (3 mois), entre le 1er avril et le 31 décembre 2022. L’hébergement peut avoir lieu au sein du domicile ou bien dans un logement indépendant.

Cette mesure exceptionnelle concerne les personnes réfugiées qui bénéficient de la protection temporaire accordée par l’Union européenne, comme le précise le décret du 17 novembre 2022.

Le montant de l’aide versée, prévu initialement entre 150 et 200 €, a finalement été fixé à 450 € pour les 90 premiers jours d’hébergement. Au-delà de cette période, la famille qui héberge peut bénéficier de 5 € par jour (soit 150 € pour 30 jours supplémentaires par exemple).

Entre 5 000 et 12 000 familles devraient pouvoir bénéficier de ce soutien financier.

Rappel : Le 4 mars 2022, l’Union européenne a décidé d’accorder la « protection temporaire » aux personnes qui fuient l’Ukraine en raison de la guerre. C’est la première fois que cette directive sur le droit à la « protection temporaire » (DTP), créée en 2001, est activée.

Quelles sont les démarches à faire ?

Les ménages qui ont conventionné avec l’État et une association sont éligibles de droit à l’aide financière. Les autres ménages doivent, pour pouvoir solliciter ce soutien, demander une certification à la collectivité de rattachement de leur logement.

Une plateforme en ligne a été mise en place par l’Agence de services de paiement (ASP) pour déposer un dossier de demande d’aide.

L’identification sur cette plate-forme se fait avec votre identifiant FranceConnect et vous devez fournir les documents suivants :

  • une pièce d’identité ;
  • un justificatif de domicile ;
  • une attestation d’hébergement remplie et signée (modèle disponible sur la plateforme ou auprès des associations ou collectivités) ;
  • une copie de l’autorisation provisoire de séjour des personnes accueillies.

  Attention : Vous devez déposer la demande d’aide à l’issue de la période d’hébergement. Si celui-ci se poursuit au-delà du 31 décembre 2022, le dépôt de dossier peut se faire entre le 1er janvier et le 30 avril 2023, date de la clôture du portail. L’aide vous sera versée en une fois par l’Agence de services de paiement.

  À noter : Le décret n° 2022-1441 du 17 novembre 2022 institue une mesure exceptionnelle de soutien aux personnes physiques ayant mis à l’abri, dans un hébergement ou dans un logement, une ou plusieurs personnes physiques bénéficiaires de la protection temporaire au titre des articles L. 581-1 et suivants du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile.


Dans une démarche facilitatrice et volontaire en soutien des Services de l’État, le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la Ville reste le service municipal « référent » en faveur des familles margnotines et des ressortissants ukrainiens.

Pour toute information, l’équipe du CCAS reste à votre écoute au 03 44 36 44 60

  • du lundi au vendredi, de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00
  • le samedi de 9h00 à 12h00
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×