Journée nationale de la victoire du 8 mai 1945

Le 8 mai 1945 marque la victoire des Alliés sur l’Allemagne nazie et la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe marquée par l’annonce de la capitulation de l’Allemagne.

Le 7 mai 1945, à 2 h 41, la reddition de l’armée allemande est signée à Reims dans une salle du Collège technique et moderne (actuel lycée Roosevelt) abritant le Supreme Headquarters Allied Expeditionary Force par le maréchal allemand Alfred Jodl.

Outre les forces américaines, la reddition est recueillie notamment par le général soviétique Sousloparov. Ceci provoque la fureur de Staline qui veut que la reddition soit faite à l’Armée rouge à Berlin. Les journalistes occidentaux répandent rapidement la nouvelle de la capitulation, précipitant ainsi les célébrations. Les combats continuent cependant sur le front de l’Est.

Une nouvelle signature a donc lieu le 8 mai dans une villa de Karlshorst dans la banlieue Est de Berlin. Les représentants de l’URSS, de la Grande-Bretagne, de la France et des États-Unis arrivent peu avant minuit. Après que le maréchal Georgi Joukov eut ouvert la cérémonie, les représentants du Haut commandement allemand, emmenés par le maréchal Wilhelm Keitel, sont invités à signer l’acte de capitulation entrant en vigueur à 23h01 heure locale, soit le 9 mai à 01h01 heure de Moscou.

La reddition a donc lieu le 9 mai 1945 pour les Soviétiques. De ce fait, les Soviétiques, puis les Russes, et leurs alliés centre-orientaux, commémorent cette capitulation le 9 mai.

Il faudra cependant attendre la capitulation officielle du Japon le 2 septembre 1945, lorsque le ministre des Affaires étrangères Mamoru Shigemitsu signe les articles de la reddition des forces japonaises sur le pont du cuirassé USS Missouri dans la baie de Tokyo, pour que la Seconde Guerre mondiale prenne fin.

La loi n° 46-934 du 7 mai 1946, adoptée sous la présidence du gouvernement provisoire de Félix Gouin par l’Assemblée constituante, pose le principe de la commémoration de la victoire et en fixe la date.
“Article unique : La commémoration de la victoire remportée par les armées françaises et alliées le 8 mai 1945 sera célébrée le 8 mai de chaque année si ce jour est un dimanche et, dans le cas contraire, le premier dimanche qui suivra cette date.”
Par la loi n° 53-225 du 20 mars 1953, d’origine parlementaire, le 8 mai devient un jour férié. Il peut de ce fait s’imposer comme date symbolique de la Seconde Guerre mondiale, au même titre que le 11 novembre pour la Première Guerre mondiale.
Par dérogation, pour le 20ème anniversaire, le 8 mai 1965 est exceptionnellement déclaré férié par décret du 1er avril 1965.
Pour répondre au souhait des anciens combattants de voir la victoire célébrée à sa date anniversaire sans augmenter le nombre des jours fériés en mai, un décret du 17 janvier 1968 prévoit une célébration annuelle à nouveau fixée à la date du 8 mai, mais en fin de journée.
La loi n° 81-893 du 2 octobre 1981 ajoute le 8 mai à la liste des jours fériés. En 1982, après de nombreux débats, la commémoration est reconnue comme une fête nationale. Le 8 mai reste ainsi une date symbolique, célébrée par presque toutes les communes. Commémoration nationale, il s’est progressivement imposé comme un second 11 novembre, auquel il emprunte une grande part de son rituel

Cérémonie 2021 :

  • 10h30 rassemblement à l’École F. Buisson et dépôt de gerbe à la plaque « Jeanne d’Arc »
  • 11h00 rassemblement sur le parvis de la mairie
  • 11h15 dépôt de gerbe au Monument aux Morts

589 Avenue Octave Butin, Margny-lès-Compiègne, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×